Déviation

Déviation : l’horizon est toujours sombre

Malgré 12.000 véhicules par jour, peu de participants à cette importante assemblée.

C’est face à un public nombreux que l’association « Déviation routière et qualité de vie » a tenu son assemblée générale. La population, exaspérée par les nuisances créées par l’intense trafic de voitures et de poids lourds, attend toujours et depuis de nombreuses années, la mise en place de solutions.

Après la présentation des rapports moral et financier, adoptés à l’unanimité, le président Boleslaw Nowik a fait le point sur les projets en cours et les avancées obtenues dont, en particulier, l’arrêt des études sur l’un des tracés de la déviation car trop porteur de risques de nuisances. Les études préliminaires se poursuivent, au Conseil départemental, sur les deux tracés restant en piste.

Jean-Philippe Perret, maire de Saint-Bonnet et conseiller départemental, est venu affirmer son implication forte. Il a exprimé sa détermination à progresser sur ces sujets sensibles pour l’ensemble de la population. La validation du nouvel arrêté interdisant le passage des poids lourds de plus de 7,5 t (sauf desserte locale) jusqu’à Combronde, est réalisée mais son application, sur le terrain, sera à surveiller et la signalétique est à reprendre. Certaines actions en cours devraient rapidement se concrétiser, notamment l’arrivée d’un nouveau radar pédagogique prévue pour le printemps.

Une discussion animée s’est engagée autour des différentes questions et idées émises par les participants, en particulier sur la contribution possible de l’autoroute à la réduction du trafic routier de Riom à Combronde.

Les adhésions restent ouvertes et peuvent toujours se faire auprès du président ou d’un membre du bureau (coordonnées sur le site communal).