Mairie

« Continuer sur notre dynamique en 2016 »

Vendredi, il y avait foule à la salle des fêtes pour la traditionnelle cérémonie des voeux organisée par la municipalité. Entouré de son conseil municipal et de nombreux élus, Jean-Philippe Perret, maire, a commencé par saluer les nouveaux habitants : « Vous avez fait le bon choix en venant vous installer à Saint-Bonnet. C’est un village peu commun et riche grâce à son tissu associatif ou à ses commerces de centre-bourg. »

Après avoir salué « la capacité à faire bloc » et « la solidarité » des Français face au terrorisme, il est revenu sur les actions qui ont marqué le territoire en 2015. Notamment son combat au Département « pour maintenir les aides au milieu associatif » et « pour renouveler l’interdiction de circuler en centre-ville pour les poids lourds. »

Plus localement, il a cité la réhabilitation de la salle des fêtes, la cession du presbytère (« un déchirement mais y avait-il d’autres solutions ? »), la réalisation de chemins ou la création d’une application pour smartphones.

« Nous avons réalisé un audit qui a confirmé que notre situation financière est critique, a-t-il insisté. Malgré nos efforts d’optimisation et pour baisser les coûts, notre capacité d’autofinancement reste négative. Nous devons poursuivre les mutualisations avec Riom Co ».

2016 verra néanmoins se concrétiser plusieurs projets comme celui d’une salle multifonctionnelle pour les associations ou des acquisitions foncières pour permettre la création de logements sociaux et de stationnements proches des commerces.

« Cette année sera aussi celle de la fusion avec Volvic Sources et Volcans et avec Limagne d’Ennezat. C’est un vrai défi mais aussi une belle opportunité pour notre territoire. »

Avant de remettre la médaille du travail à David Waterkeym pour 20 ans de services, il a salué son équipe municipale, élus et agents, leur demandant de « poursuivre sur la même dynamique. »

De son côté, la députée Christine Pirès-Beaune a annoncé que « quel que soit le gouvernement, il n’y aura pas plus d’argent redistribué aux collectivités demain. Il faudra donc continuer de faire mieux avec moins. »